Assurance de prêt : faut-il souscrire à la garantie perte d’emploi

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Assurance de prêt : faut-il souscrire à la garantie perte d’emploi ?

Avec la crise et la hausse du chômage, la souscription à une assurance emprunteur avec garantie perte d’emploi paraît être la meilleure décision à prendre. En effet, avec les durées d’emprunt qui s’allongent, comment être certain que vous ne connaîtrez pas une période de chômage ? Bien entendu, nous vous souhaitons tout le contraire, mais il paraît judicieux de bien se prémunir contre ce type de désagrément.

Continuez à honorer vos remboursements de prêt en cas de perte d’emploi

Comme son nom l’indique, la garantie perte d’emploi permet de prendre en charge vos remboursements d’emprunt en cas de période de chômage. Ainsi, la banque continue à percevoir les mensualités et vous disposez d’une période de battement afin de retrouver un emploi en toute sérénité.

Une garantie peu souscrite par les emprunteurs

Cependant, même si elle commence à se démocratiser en raison des éléments évoqués plus haut, la garantie perte d’emploi est encore peu plébiscitée par les emprunteurs. Tout d’abord, il convient de rappeler qu’elle n’est en aucun cas obligatoire, tout comme l’assurance de prêt (mais qui pour le coup est presque imposée par les banques). Mais les principales raisons de cette non popularité sont sans aucun doute son coût et ses conditions restrictives.

Une garantie utile mais uniquement réservée aux salariés

Les conditions à remplir pour bénéficier de cette garantie sont très restrictives. En effet, l’emprunteur doit obligatoirement être salarié et détenteur d’un CDI avec une ancienneté d’au moins une année. Ainsi, il doit pouvoir prétendre aux indemnités offertes par Pôle Emploi, ce qui exclut d’office les TNS (Travailleurs Non Salariés), à savoir les commerçants, professions libérales et artisans.

Le délai de carence et de franchise

A cela s’ajoutent les délais de carence et de franchise. Le premier, qui démarre au moment de la signature, consiste à une période comprise entre trois mois à plus d’un an selon les compagnies pendant laquelle aucune indemnité n’est possible en cas de chômage. Le deuxième, le délai de franchise, consiste à une période généralement comprise entre 90 et 120 jours à partir de la date d’indemnisation de Pôle Emploi pendant laquelle aucune indemnisation n’est possible.

La durée et le montant de l’indemnisation

Enfin, une fois toutes ces étapes validées, viennent les modalités d’indemnisation. Suivant les compagnies d’assurances, la durée est généralement comprise entre un et deux ans pour une prise en charge à hauteur de 50% à 70%. Certaines garanties remboursent la totalité, mais leur coût peut vite faire grimper vos mensualités.

Pour conclure, la souscription à une garantie perte d’emploi peut être très judicieusement associée à votre assurance de prêt afin de vous garantir un avenir serein. Toutefois, pensez à bien vérifier votre compatibilité avec les points évoqués plus haut. Enfin, n’oubliez pas que vous n’avez aucune obligation à souscrire à une assurance de prêt dans la même banque que votre emprunt, alors n’hésitez pas à comparer les assurances de prêt ! Nous vous invitons à ce titre à découvrir ce qu’est le métier de courtier en assurance.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>